Version française du poème PASIÓN de

Armagan Cengiz Büker

 

par Mariette Cirerol

 

 

Passion

 

Peut-être n’es-tu pas belle,

enfant de mes rêves,

mais tu me sembles un enchantement.

 

Ton visage, c’est la lune,

enfant de mes rêves,

c’est la lune qui illumine mon âme.

 

Et tes lèvres… Ô quelle souffrance !!! …

enfant de mes rêves,

tes lèvres mettent, tout mon être en feu.