Poète d’aujourd’hui à Osaka, Japon

 

Heiichi Sugiyama

 

Traducteur : Jacques Lalloz

 

En avant!

 

Le calendrier a donné son feu vert

Ma bicyclette s’élance

Une douce brise printanière caresse mes joues

Dans mon cœur c’est le début du dégel

 

Déjà les hirondelles franchissent les détroits

Hardiment mon pied enfonce la pédale

Les bourgeons aux branches déplient leurs doigts

Et les nuages à présent sont leur moelleuse blancheur

 

Où vas-tu ? s’enquiert-on

Mais l’avenir n’est pas chose qui se voit

Qu’importe je vais de l’avant

 

Spontanément s’ouvre devant moi

un chemin

Je me sens poussé